@Percevoir l’Ouvert pour arpenter son Ciel

mardi 8 février 2011

clepsydre




Là,
au coeur du motif de ses mondes
effets de flous et silences

elle interrogerait le reflet des bleus et blancs

Se permettrait une rotation aux intervalles de temps
Trouverait ainsi la distance incertaine des brouillards d'écumes aux levers de soleil

Unirait les lignes d'or rayons de son imagination au vide
énigmatique
et

dans un entre-deux
couloir perspective
échapperait à la vitesse du monde

1 commentaire:

  1. mais où va le temps lorsqu'il disparait de notre ame ...?

    RépondreSupprimer